L’A.L.I. – Provence

ALI-Provence.com est le site de l’Association Lacanienne Internationale, École de Provence, école régionale de l’Association Lacanienne Internationale, fondée par Charles Melman.

L’ALI-Provence est une Association loi 1901 fondée par Mme Edmonde Luttringer-Salducci le 20 Mars 1995, qui depuis vingt ans animait un séminaire d’étude des textes de Freud et de Lacan.

Le désir de transmission des participants à ce séminaire, étudiants, psychologues,  psychiatres, psychanalystes et quelques autres, a donné lieu, à l’instigation de Charles Melman, à la création de cette école régionale.

Le siège est au 87 rue Marengo 13006 Marseille – Tél. : 04.91.48.24.95

Bureau :

Présidente : Edmonde Luttringer-Salducci

Vice-Présidente et Trésorière : Ghislaine Chagourin

Secrétaire : Nathalie Rizzo

contact :  assoaliprovence@gmail.com

ENSEIGNEMENTS 2020-21 à l’ALI Provence

Ecole A.L.I. Provence

87 rue Marengo, 13006 Marseille

Présidente ALI-Provence : Mme Edmonde Luttringer

04 91 48 24 95, 06 11 83 35 89  luttringer.edmonde@wanadoo.fr

Pour participer aux Enseignements, merci de contacter les responsables. Il sera cette année possible d’y assister à distance par visio-conférence ZOOM

Les dates annoncées ci-dessous sont prévisionnelles. En cas de modification, le programme des enseignements est actualisé  régulièrement dans notre agenda

Continuer la lecture

Jean-Pierre Lebrun : L’immonde coronavirus

« Et s’il nous fallait avoir le courage de regarder les choses en face et de reconnaître que le monde sans limite auquel nous « collaborons » depuis près d’un demi-siècle ne pouvait qu’aboutir à produire cet « immonde sans limite » dont nous nous lamentons aujourd’hui. (…) Nous sommes confrontés actuellement aux conséquences d’un raz-de-marée en profondeur dont l’origine serait l’estompement dans le discours sociétal, voire même l’effacement, de la négativité inscrite dans la condition de l’être parlant. [1]»

Ces deux phrases qui commencent mon dernier livre « Un immonde sans limite » paru il y a deux mois, – près de vingt-cinq ans après avoir publié « Un monde sans limite » – se sont retrouvées tragiquement rejointes par l’actualité. Car le coronavirus peut être lu comme une figure de l’immonde, : comme le retour dans le réel de cette limite que notre monde postmoderne s’est évertué à faire disparaître dans le symbolique.

Continuer la lecture

Louis Sciara – Destitution subjective

Ce travail en chantier sur la destitution subjective rend compte de mon cheminement dans l’enseignement de Lacan sur cette question si complexe de la fin de la cure. J’aborderai principalement ladite destitution sous l’angle de la coupure, celle de la division du sujet de l’inconscient, en centrant mon propos sur la « Proposition du 9 octobre 1967 sur le psychanalyste de l’Ecole… » (1). J’envisage de poursuivre cette élaboration dans un second temps, à l’appui des apports de la topologie des nœuds. Quoiqu’il en soit, ce premier développement met l’accent sur des fondamentaux que Lacan n’a jamais cessé de mettre au travail d’un bout à l’autre de ses propositions théoriques.

Continuer la lecture