Flavia Goian – A partir de quand pouvons-nous appeler une psychose une psychose ?

ATELIER « Prépsychoses et états prépsychotiques », Séminaire ALI  été 2018

Problématique

Lacan interroge dans ce séminaire : à partir de quand pouvons-nous appeler une psychose une psychose ? Il nous apparaît important, d’un point de vue théorique aussi bien que clinique, de s’interroger sur ce qui précède le déclenchement d’une psychose, et qui apparaît dans ce séminaire sous le terme de « période prépsychotique » ou « prépsychose ». Le terme de « prépsychose » a été introduit par Mauritz Katan, dans les années ’50, par rapprochement avec la notion de « as if » (« comme si ») d’Helene Deutsch, qui pensait que toute schizophrénie était précédé d’un épisode « comme si ». Avec le terme de prépsychose, Katan met l’accent sur la position du sujet avant la décompensation, tout en laissant entendre un moment d’avant la psychose. Ceci dans un contexte théorique où dominait la thèse kleinienne selon laquelle le noyau psychotique était une virtualité inhérente à tout être humain. Continuer la lecture

Enseignements à l’ALI Provence 2018-19

Ecole A.L.I. Provence

87 rue Marengo, 13006 Marseille

Présidente ALI-Provence : Mme Edmonde Luttringer

04 91 48 24 95, 06 11 83 35 89

 luttringer.edmonde@wanadoo.fr

 

Pour participer aux Enseignements, merci de contacter les responsables.

Les dates annoncées ci-dessous sont prévisionnelles. En cas de modification, le programme des enseignements est actualisé  régulièrement dans notre agenda

Continuer la lecture

Patricia Le Coat – Qui était Daniel Paul Schreber ? (séminaire d’hiver ALI 2018)

Denkwürdigkeiten eines Nervenkranken,

„Mémoires d’un névropathe“

« Les mémorables pensées d’un malade des nerfs »

Cher Daniel Paul,

« Haben Sie herzlichen Dank für Ihre „Denkwürdigkeiten eines Nervenkranken“.

Selten haben wir ein vergleichbares Dokument gelesen. Was wollten Sie mit Ihren Schriften eigentlich bewirken?» Quel était votre première intention en écrivant ceci ? C’est bien curieux mais nous le lisons comme si vous l’aviez écrit pour nous, comme s’il nous était adressé. Denkwürdigkeiten …quel titre ! Denkmal, le mémorium …Une affaire tellement importante et extraordinaire qu’elle mérite de rester gravé dans nos mémoires. Vous vous qualifiez de : malade des nerfs ! Ah, les nerfs, les fibres nerveuses, ces tissus fibreux. Nous ne savons jamais comment ils nous orientent ! Continuer la lecture